Back to top

Roland Mack, Le maître des grands huit

Roland Mack, Le maître des grands huit

Europa-Park est une incroyable success story familiale dont l’histoire remonte à plus de 2 siècles. Un parc de loisirs qui n’a pas d’équivalent en Europe, car bien avant d’y vendre des attractions, on y offre du rêve et des émotions.

En quelques dates
1949 :
Naissance le 12 octobre
1961 : Gagne un concours de dessin organisé par le Conseil de l’Europe
1975 : Mariage et création de Europa-Park
1978, 1981, 1989 : Naissance de ses trois enfants, tous aux responsabilités dans les sociétés du groupe
2019 : Ouverture de Rulantica, plus grand parc aquatique d’Europe

L’Europe, Roland Mack y a toujours cru, et avant lui son père Franz, dont la mémoire restait toute pleine des scènes de feu qui s’étaient abattues sur notre vieux continent six années durant. De retour d’un voyage aux Etats-Unis au mitan des années 1970, papa Mack décide de bâtir son projet de parc d’attractions autour du thème de l’Europe. L’Europe alors ne vend pas franchement du rêve et son enthousiasme est loin de faire l’unanimité. 45 ans et 900 millions d’euros d’investissement plus tard, on connaît le résultat : hormis Disneyland Paris, Europa-Park, qui six années d’affilée a trusté le titre de meilleur parc de loisirs du monde, n’a pas vraiment de concurrent en Europe. Avec ses 6 millions de visiteurs annuels, ses 5 000 salariés, ses innombrables restaurants et 6  000 lits d’hôtels, Europa-Park génère une richesse annuelle estimée à plusieurs centaines de millions d’euros dont profite toute la région du Rhin supérieur. Depuis son plus jeune âge, Roland Mack navigue dans un univers entre rêve et entreprenariat. Son père Franz et ses deux oncles sont la sixième génération d’une longue lignée de constructeurs de roulottes et de manèges de forains. Après-guerre, tout le monde veut oublier le cauchemar et faire la fête. Les affaires marchent fort. Les commandes affluent et les frères Mack travaillent jour et nuit, dimanche compris. Dans les immenses ateliers de l’usine de Waldkirch, près de Freiburg, s’activent tous les corps de métiers. Une usine à rêve pour le jeune Roland à qui son père confie le test de ses nouvelles créations. « Du coup, j’avais plein de copains ! ». Des étoiles plein les yeux mais déjà un solide sens de la réalité. « J’avais une tirelire en forme de cochon dans la cuisine où ma mère s’affairait pour nourrir tout le monde et tous les forains de passage y glissaient une petite pièce. Y compris Krone (Le Zircus Krone est actuellement encore le plus grand cirque d’Europe ndlr), personnage fascinant qui ne se séparait jamais de son guépard. Il le tenait en laisse à ses côtés et menaçait mon père de le lâcher s’il ne baissait pas ses prix ».

de 0 à 100 km/h en… 3 secondes !

« Mon père était un visionnaire. Il avait compris très tôt que le temps des manèges à la pépère était révolu, que l’avenir était aux sensations fortes et aux grands huit qui décoiffent ! Très tôt, il a rêvé d’une vitrine géante pour ses réalisations  ». Et Roland de se souvenir avec une émotion non feinte de ce jour où il a accompagné son père visiter une propriété à Rust. « La magnifique demeure était à l’abandon, faisant invariablement penser à un château de contes de fée. Le jardin était en friche et les arbres centenaires du parc étaient pris d’assaut par les plantes grimpantes. Nous avons tous deux compris au premier regard que nous pourrions réaliser ici de grandes et belles choses. C’était en 1975 et Franz Mack hypothèquera ses biens pour racheter le château Balthazar. La magie Europa-Park était en route. Pendant ce temps, l’entreprise d’attractions foraines qui plus tard prendra le nom de Mack Rides grandit. Les grands huit qui sortent des ateliers de Waldkirch sont de plus en plus sophistiqués. En 2009, la firme se lance dans la fabrication des « Megacoaster » qui vous propulsent de 0 à 100 km/h en… 3 secondes ! Pas un seul grand parc (Futuroscope, Eurodisney, Astérix…) qui ne figure parmi les clients de l’entreprise. 90 % des manèges partent à l’étranger. Une force de frappe à l’export à donner le tournis à toutes les PME de taille équivalente. Une croissance très en-deçà toutefois de celle d’Europa-Park, pour le plus grand bonheur de Roland. « Je suis si fier d’avoir cru en ce projet, d’avoir eu raison ! 6 millions d’Allemands, de Français, d’Européens sont venus ici en 2019, rire et partager des émotions ensemble alors qu’ils ne parlent pas la même langue. Et ce brassage européen nous le favorisons également dans notre politique de recrutement. 20 à 25 % de nos 5 000 employés sont français. »

Plus de 700 logements pour le personnel

Quel est le secret de la réussite de ce visionnaire pour lequel le Rhin n’a jamais été une frontière ? Roland Mack est le digne héritier de ces grands capitalistes rhénans libéraux, jamais idéologues, toujours pragmatiques, privilégiant la solidarité et les capitaux familiaux, soucieux tout autant d’équilibres financiers que sociaux. Rulantica, le nouveau parc aquatique ouvert au public en 2019, en est une nouvelle preuve. 180 millions d’euros d’investissement sans la moindre aide ou subvention publique et la création de 120 appartements supplémentaires pour loger les employés, ainsi qu’un jardin d’enfants, portant l’ensemble du parc de logements pour le personnel à plus de 700.Wolfgang Schaüble, l’ancien argentier d’Angela Merkel et actuel Président du Bundestag a assurément trouvé les bons mots dans la Laudatio qu’il a prononcé à l’occasion du 70e anniversaire de Roland Mack : « votre petite Europe fonctionne mieux que la grande ! ».