Back to top

Pesticides : Jardinez au naturel

pesticides

L’association « Générations Futures » a récemment analysé les urines d’une trentaine de personnalités publiques. Résultat sans appel : 100 % des échantillons analysés contenaient du glyphosate, le principal herbicide utilisé dans le monde et incontestable star de plus de 3 millions de jardiniers amateurs en France. 

 

66 600 C’est le nombre de tonnes de produits phytosanitaires utilisés en France par an faisant de notre pays le premier consommateur européen. Ramenées à l’hectare cultivé, ces quantités nous placent à une honorable 9e place. 

 

vrai

Les pesticides seront bientôt interdits aux particuliers 

L’utilisation des pesticides de synthèse est d’ores et déjà interdite dans les jardins et espaces verts appartenant à l’Etat, aux collectivités locales et aux établissements publics. Cette interdiction va s’appliquer aux particuliers dès le 1er janvier 2019. Insecticides, herbicides, fongicides vont donc totalement disparaître des rayons des jardineries. Les plus dangereux ne sont, dès aujourd’hui, plus en libre-service. Ils ne peuvent être vendus aux particuliers qu’après un conseil personnalisé prodigué par un personnel qualifié. Les produits de biocontrôle, les produits à faible risque (purins) et les produits labellisés AB, c’est-à-dire autorisés en agriculture biologique, ne sont pas soumis à cette interdiction. 

faux

Les quantités de pesticides répandues par les jardiniers amateurs sont très réduites

Plusieurs études ont montré que rapportée au mètre carré certains potagers familiaux recevaient jusqu’à trois fois la dose de pesticides utilisés en grande culture. Une situation d’autant plus paradoxale que la motivation principale de nombreux jardiniers est de produire des légumes sains, goûteux, bons pour la santé ! 

faux

Impossible de se passer d’herbicides au jardin 

La mesure qui s’applique à l’essentiel du jardin est le paillage, c’est-à-dire la couverture permanente du sol avec des paillis organiques (broyats de branches, paille…). Pour vos cours et allées, mélangez du sel ou du vinaigre, ou les deux à la fois, avec de l’eau, et pulvérisez les surfaces à traiter. Surtout n’appliquez pas ce type de traitement à vos plates-bandes car le sel et le vinaigre détruisent la micro-diversité essentielle à la vie de votre sol. Vous pouvez également utiliser l’eau chaude de cuisson de vos pommes de terre. C’est une méthode imparable, l’amidon empêchant toute germination. 

vrai

Il est tout à fait possible de se passer d’insecticides 

Un jardin est un écosystème. Plus la diversité végétale et animale y règnera, moins les maladies et les ravageurs s’y développeront. Si malgré tout, vous avez des soucis de ravageurs, des pulvérisations à base de savon noir, de macération de purin d’ortie, de feuilles de noyer, d’ail… vous débarrasseront d’un grand nombre d’insectes. Essayez par ailleurs les associations de bienfaiteurs. En associant carottes et oignons ou carottes et poireaux, vous éviterez la mouche de la carotte et la teigne du poireau. Creusez le sujet, d’innombrables sites et livres vous en apprendront beaucoup plus.