Back to top

A moto sur les ballons

A moto, quand il fait beau, la montagne, ça vous gagne ! Un peu trop au dire de certains automobilistes qui partagent la même route. Une clientèle bienvenue au même titre que les autres usagers selon les aubergistes. Le point sur quelques idées reçues.  

Les routes de montagne sont dangereuses pour les motards.

FAUX - Un seul décès sera toujours un de trop. Cependant dans notre département les accidents ayant entraîné le décès d’un motard sont bien moins nombreux en montagne que sur les autres routes. En 2015, par exemple, six motards sont décédés dans le Haut-Rhin dont un en montagne. Lors de week-ends ensoleillés, le nombre de motos augmente nettement… mais dans la même proportion que celui des voitures ! En montagne comme en plaine, les vrais dangers restent la vitesse et l’alcool au volant comme au guidon.

En Forêt Noire, les routes sont interdites aux motards.

FAUX - Seule la route menant de Fribourg  au Schauinsland est interdite aux motards les week-ends et jours fériés entre le 1er avril et le 1er novembre. Pendant de nombreuses années s’y déroulait une course de côte dont la réputation incitait aux excès. Le Schauinsland reste cependant accessible aux motos par d’autres versants. Si les motards allemands fréquentent nos routes de montagne, c’est bien parce qu’ils apprécient nos paysages et très certainement nos fermes auberges.

La route des crêtes est limitée à 70 km/h.

VRAI - En septembre 2015, le Département des Vosges a limité sa section (environ 20 km entre le Rainkopf et le col du Calvaire) à 70km/h, harmonisant ainsi sa réglementation avec la réglementation haut-rhinoise. Désormais, la route des crêtes est limitée à 70 km/h dans sa totalité, soit près de 80 kilomètres. Certaines sections singulières comme le Hartmannswillerkopf, par exemple peuvent être limitées à 50 km/h. Mais attention, cette limitation, décidée tant pour la sécurité des usagers et des riverains que la préservation de l’environnement, vaut pour les motards comme pour les voitures !

Les quads peuvent circuler sur les chemins de montagne.

FAUX - Qu’il s’agisse de quads, de motos ou autres, la circulation des véhicules à moteur est interdite en dehors des voies ouvertes à la circulation publique a fortiori hors-piste. Le maire et le préfet peuvent également interdire l’accès à certaines voies normalement ouvertes à la circulation. Attention la présence sur une carte d’une route ou d’une piste n’implique pas qu’elle soit ouverte à la circulation des véhicules à moteur. Les contrevenants encourent une contravention pouvant s’élever à 1 500 euros avec immobilisation du véhicule jusqu’à 6 mois et suspension du permis de conduire. Pour plus d’informations : www.oncfs.gouv.fr => taper «quads» dans le moteur de recherche    

14, c’est le pourcentage de motos, par rapport aux autres véhicules à moteur, sur nos principales routes de montagne pendant l’été, soit un usager sur sept