Back to top

Le gibier...

Le gibier, c’est pas compliqué

Ce n’est pas parce que l’automne arrive à grands pas qu’il faut sauter à pieds joints dans les clichés. Le gibier, c’est bon toute l’année ! A travers lui, ce sont nos vertes forêts, l’air de nos montagnes et nos herbes folles qui nous chatouillent les papilles.

Christophe Frey

Il a l’accent qui prend son temps. Cet Alsacien de nationalité suisse s’est enraciné dans le val d’Orbey à la faveur d’une chasse familiale de plus de trente ans. Trois restaurants et un atelier de découpe plus tard, le voilà à la tête d’une boucherie-charcuterie pas tout à fait comme les autres, juste derrière sa propre galerie d’art, à Fréland. Le nom était tout trouvé : Art boucherie. L’on y travaille avec passion le gibier, rien que le gibier et rien que le gibier du ban de Fréland et de trois autres chasses, entre Haut-Koenigsbourg et vallée de Munster...  

Oubliez vos idées reçues ! Si le civet, les fricassées et la sauce au vin sont des incontournables, découvrez aussi le gros gibier - sanglier, biche, chevreuil… - non faisandé, au goût subtil et aux préparations variées. En charcuterie d’abord : si maigre qu’il faut lui rajouter un peu de gras, mais attention, pas trop, 15 à 20 % à peine contre 40 à 50 % dans une préparation traditionnelle. Plus de raison de se priver de gendarmes, de Frélandaise crue ou fumée, de Montagnarde fumée et cuite, de friands ou de terrines. En viande ensuite : en émincé (à la crème, au curry etc.), en bourguignon, en cordon bleu, en escalope, en rôti, en filet mignon ou en encore bolognaise... cuisinez-le comme vous voulez ! Et vous n’aurez plus qu’une envie : organiser déjà vos barbecues estivaux : ribs, merguez, « chipo »… de gibier bien sûr !

www.art-boucherie.com