Back to top

L’asperge : un légume qui nous veut du bien

Elle affectionne les terres légères et sableuses des bords du Rhin et de l’Ill et symbolise le réveil printanier de la nature. L’asperge, légume aux multiples vertus, vient inaugurer avec panache la nouvelle saison de production maraîchère.

Les mille et une vertus de l’asperge

L’asperge a fait l’objet d’une étude par le réseau transfrontalier de recherches sur l’alimentation nutrhi.net dont l’objectif est de développer de nouvelles connaissances nutritionnelles portant sur les aliments régionaux et de les partager avec les consommateurs. Verdict de l’étude : l’asperge est une merveille de légume. Riche en vitamines (A, B, C, E), en minéraux (fer, cuivre, phosphore, zinc, manganèse), en flavonoïdes dont les propriétés antioxydantes diminueraient le risque de cancer et d’autres affections chroniques. L’asperge a également la vertu de stimuler les reins, « nettoyer » les artères, favoriser la détoxification de l’organisme… Cette merveille de légume, comment la cuisiner pour profiter pleinement de ses multiples vertus ? Étonnamment la question divise les gastronomes. La majorité semble être d’avis de démarrer la cuisson de l’asperge dans de l’eau bouillante salée, avec une pincée de sucre, et pour certains une noisette de beurre. En maintenant une ébullition modérée, les saveurs du légume sont conservées. Une petite minorité d’irréductibles penchent par contre pour le démarrage de la cuisson dans de l’eau froide, salée avec une pincée de sucre. Une fois que l’eau bout, réduire, laisser cuire à feu doux 15 minutes, puis éteindre et couvrir 15 minutes avant de servir

L’accord parfait

Contrairement au mode de cuisson, le mariage de l’asperge avec un muscat d’Alsace bien sec ne prête à aucune discussion. Entre les deux, l’entente est tout simplement magistrale.

Claude Brun

Il n’aura finalement pas réussi à échapper à l’appel de la terre. Technicien chez Peugeot Mulhouse, un temps double actif, il a finalement franchi le pas en 2008, reprenant à temps plein les 24 ha de la ferme familiale de Blodelsheim. Et toutes les fines papilles lui en sont reconnaissantes. Car ce passionné cultive avec talent et dans le respect de la nature et du consommateur une formidable diversité de fruits et de légumes, et élabore à partir de sa production de canards de délicieuses spécialités. Retrouvez les producteurs locaux sur maferme68.fr