Back to top

Chauffage : les bons réglages !

Le temps s’est vraiment rafraîchi, la facture de chauffage de votre logement ne cesse de grimper ! Comment faire des économies ? Quels sont les bons gestes à adopter ? Infos ou intox ? Faisons ensemble…les bons réglages !

630 000 €

C’est le budget moyen annuel consacré par le Département pour lutter contre la précarité énergétique.
Sont concernés les travaux de réhabilitation thermique des logements du parc social (isolation, remplacement de systèmes de chauffage, de fenêtres) et pour les propriétaires occupants (sous conditions de plafonds de ressources), les travaux d’isolation, de remplacement de systèmes de chauffage et des ouvrants visant à l’atteinte de gains énergétiques de 25 % après travaux.

En hiver, il ne faut pas aérer son logement pour ne pas que l’air refroidisse.

FAUX

Il faut aérer chaque pièce pendant 5 à 10 minutes, 2 à 3 fois par jour, fenêtres grandes ouvertes. Les murs n’ont pas le temps de refroidir et l’air frais sera rapidement réchauffé. Par contre, pour les maisons dites passives, équipées de VMC (ventilation mécanique contrôlée), il n’est pas préconisé d’ouvrir les fenêtres car la ventilation suffisamment performante permet d’assurer une bonne qualité de l’air à elle seule.

Baisser la température de son logement permet de réduire sa facture énergétique.

VRAI

Au-dessus de 19 degrés, chaque degré en plus équivaut à une hausse de 7% de sa facture d’énergie. La température idéale en hiver est de 19°C ; elle est inscrite au code de la construction et de l’habitation. Pour en savoir plus sur les écogestes et les économies d’énergie, un bus pédagogique «mon appart’ éco malin», initié par EDF et le Département, circule régulièrement sur le territoire : Amonappartecomalin. Vous pouvez aussi bénéficer d’une information complète sur les programmes d’aides pour améliorer la performance thermique de vos logements, selon vos ressources et les travaux envisagés, auprès des conseillers de l’ADIL 68 au : 03 89 21 75 35.

Baisser son chauffage la nuit permet de réaliser des économies.

VRAI

Il est recommandé d’effectuer des abaissements de température mais il ne faut surtout pas éteindre vos radiateurs sous peine d’entraîner l’effet inverse, c’est-àdire une surconsommation au moment de les rallumer. Si vous abaissez simplement la température de 2 à 3°C la nuit ou durant vos absences, cela suffira pour réduire vos consommations en gardant votre logement à une température correcte.

Le chauffage au bois est plus polluant que les autres modes de chauffage.

FAUX

Plus convivial et chaleureux, le bois reste moins polluant et plus économique que certaines sources d’énergie mais, pour cela, il faut veiller à bien choisir votre type d’appareil et de combustible. La nouvelle génération de chaudières ou poêles à bois (labellisés Flamme verte) émet moins de particules fines et de composants organiques volatils pour une meilleure qualité de chauffage. Par ailleurs, au niveau de l’impact écologique, la combustion au bois est parmi celle qui rejette le moins de gaz à effet de serre mais impose des nettoyages et ramonages réguliers.