Back to top

Canton d’Ensisheim : vue sur l’Europe


Premier grand édifice civil érigé au 16e siècle en Alsace, l’Hôtel de la Régence abritait à l’origine l’administration des possessions autrichiennes en Haute-Alsace.

Canton d’Ensisheim : vue sur l’Europe

Né de la réunion des anciens cantons d’Ensisheim et de Neuf-Brisach ainsi que de 6 communes de l’ancien canton d’Andolsheim, le nouveau canton d’Ensisheim est riche de 38 communes et de 47 574 habitants. C’est un territoire puissamment terrien. Mais le Rhin qui le borde sur toute sa longueur lui a donné le goût de l’échange et de l’ouverture.

Les Habsbourg ont fait d’Ensisheim la capitale de « l’Autriche antérieure ». De ce prestigieux passé militaire et administratif, la ville a conservé quelques édifices remarquables des 15e, 16e et 17e siècles dont le très bel Hôtel de la Régence. A forte dominante rurale, ce canton ne s’est toutefois pas contenté de sa seule vocation agricole mais a également attiré de nombreuses entreprises de haute technologie dont plusieurs, tel Constellium, sont les incontestables leaders dans leur domaine d’activité, contribuant ainsi à créer un véritable pôle d’attraction économique au centre du département. En grande partie grâce à la fée électricité, la frange rhénane est devenue un bassin d’emploi majeur du département ainsi qu’une tête de pont pour une riche coopération économique et culturelle transfrontalière. Une bonne étoile, il est vrai, veille sur le canton, la citadelle de Neuf-Brisach classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

la citadelle de Neuf-Brisach
la citadelle de Neuf-Brisach

Une fenêtre sur le monde

Le Rhin et le grand canal d’Alsace offrent à ce territoire de formidables atouts. Greffés sur l’artère vitale de l’économie occidentale, le port rhénan de Colmar-Neuf-Brisach et les nombreuses entreprises de pointe de la frange rhénane sont pour le canton autant de portes d’entrée commerciales que de fenêtres ouvertes sur le monde. Malgré sa taille modeste, le port entretient des liaisons fluviales avec tous ses grands homologues suisses et allemands ainsi qu’avec les grands ports maritimes belges et hollandais. Quant à ses infra-structures, elles n’ont rien à envier à ses grands homologues, entre autres une vingtaine de kilomètres de voie ferrée sur lesquels nombre de grandes entreprises de la bande rhénane sont connectées. Plébiscitée pour ses performances tant économiques qu’environnementales, la voie d’eau est aujourd’hui au cœur du développement durable. Une chance pour un territoire qui devra faire face à la fermeture programmée de la centrale de Fessenheim.

peniche sur le rhin
Un territoire connecté sur le fleuve le plus navigué du monde. Plus de 300 millions de tonnes de marchandises transportées chaque année.

 A nous l’Europe

C’était le dernier pont entre la France et l’Allemagne à ne pas être équipé d’une piste cyclable et le maillon manquant de l’itinéraire reliant l’Allemagne à l’Eurovélo15, une véloroute qui longe le Rhin de sa source jusqu’à son embouchure. L’aménagement de la voie verte sur le pont des écluses à Vogelgrun permettra dorénavant aux 580 cyclistes qui empruntaient quotidiennement cet itinéraire aux côtés de 14 800 véhicules dont 900 poids lourds de franchir la frontière sur une piste en site propre.

itineraire cyclable

Un itinéraire cyclable pour un montant global de 270 000 euros dont plus de 200 000 euros financés par le Conseil départemental du Haut-Rhin.

 

Le goût du terroir

Marchés paysans, magasins de producteurs, promotion des produits locaux et de saison dans les cantines des collèges… De tradition rurale et agricole, le canton d’Ensisheim ne pouvait que faire la promotion des circuits courts qui donnent un sens nouveau à l’acte marchand en ne le réduisant plus à un simple échange monétaire. Car les circuits courts rendent dignité aux producteurs qui peuvent vendre le fruit de leur travail à un prix décent mais aussi aux consommateurs qui connaissent à nouveau le plaisir de consommer des biens alimentaires goûteux.
Comment trouver des produits de terroir tout près de chez vous ? Grâce au portail internet maferme68.fr qui recense les points de vente directe, le consommateur accède d’un seul clic à tous les producteurs près de chez lui.

Pains au marché

La tête dans les étoiles

A Algolsheim, l’association La Nichée accueille 34 enfants retirés de leurs familles. 34 enfants cabossés par la vie qui viennent ici se reconstruire, épaulés par des professionnels attentifs. Pour Rémy, Eric, et quelques autres éducateurs tous passionnés de nature et de vie sauvage, goûter à la diversité du vivant et au foisonnement du monde est le plus sûr moyen pour ces jeunes de reprendre pied. En partenariat avec la Maison de la nature de Hirtzfelden, ils sont à l’origine d’innombrables initiatives : comptage des oiseaux hivernants, sauvetage des crapauds pendant leur migration nuptiale, randonnée dans le Vercors sur les traces du loup… Très récemment La Nichée s’est équipée d’un magnifique observatoire astronomique. Et d’emblée est devenue le partenaire d’un programme de recherche internationale sur la chute de météorites. Quotidiennement, les données recueillies par les jeunes sont transmises à la Nasa ! Reprendre pied mais la tête dans les étoiles.

Groupe enfants La Nichee
Les enfants et adolescents de « La Nichée » accompagnés d’éducateurs et de bénévoles lors d’une journée d’entretien des clairières de la forêt de Heiteren.

Les champs du futur

C’est un travail de longue haleine que mènent les généticiens de la station de recherche du groupe Limagrain basé à la ferme du Rheinfelderhof à Rustenhart. 10 ans de sélection génétique en moyenne pour le développement d’une nouvelle variété de maïs plus résistante aux maladies. Pas de travaux d’apprenti sorcier dans ce vaste laboratoire à ciel ouvert de 50 hectares, rien qui ne s’apparente à des organismes génétiquement modifiés, mais uniquement des sélections naturelles, avec l’aide précieuse du marquage moléculaire afin de pouvoir mieux identifier les gênes que l’on souhaite privilégier. Des travaux qui ont permis la maîtrise de plusieurs maladies au cours de ces 15 dernières années avec pour résultat la commercialisation de variétés dont la culture nécessite infiniment moins de produits phytosanitaires. Autres axes de recherche de la station: le développement de variétés de maïs qui valorisent au mieux les apports d’azote et qui résistent au stress hydrique. Des avancées essentielles pour la préservation de la qualité de nos ressources en eau. 

Limagrain

Il faut en moyenne 10 ans de travail à un groupe de généticiens pour développer une nouvelle variété de maïs.

Terre d’initiatives

Gertwiller, la bas-rhinoise, n’aura très prochainement plus le monopole des pains d’épices de tradition. La maison Fortwenger, numéro 1 du pain d’épices en Alsace, se lance en effet dans la construction d’un bâtiment de 2 000 m2 à Ensisheim pour y installer une nouvelle ligne de production. Ce nouveau site doit permettre à l’entreprise d’augmenter sa capacité de production et ainsi de conforter sa place de leader sur le marché français, mais également d’innover, en créant des produits aux formes et aux saveurs nouvelles à découvrir dès la prochaine St Nicolas ! Autre bonne nouvelle, la création d’une usine Bubendorff, le spécialiste du volet roulant électrique à Ensisheim également. Deux belles fenêtres ouvertes sur l’avenir ! 

vis darchimede
Entièrement en acier, les vis d’Archimède du canal du Rhône au Rhin ont été développées par l’entreprise Schlumberger de Guebwiller.

Les moulins du XXIe siècle

Déclassée en tant que voie navigable en 1966, la section du canal du Rhône au Rhin comprise entre l’Ile Napoléon et Kunheim a été rachetée trois ans plus tard par le Département du Haut-Rhin. Les écluses du canal du Rhône au Rhin offrent l’opportunité d’installer une dizaine de microcentrales hydroélectriques dont les trois premières ont vu le jour en 2014 et dont deux autres devraient être opérationnelles cette année. Ces microcentrales se composent d’une vis d’Archimède couplée à un générateur électrique qui fabrique le courant. Entièrement fabriqués en Alsace, principalement par la propriété Schlumberger de Guebwiller qui a déposé un brevet pour ce système appelé à être commercialisé dans le monde entier, ces moulins du XXIe siècle, grâce au débit constant du canal, fonctionnent tout au long de l’année à l’exception d’une vingtaine de jours d’arrêt pour cause d’entretien. Les trois premières microcentrales produisent quelque 430 000 kWh, soit l’énergie nécessaire pour l’alimentation en courant électrique de 1 100 personnes et évitera le rejet de 877 tonnes de CO2. 

Non seulement les énergies renouvelables n’émettent pas de gaz à effet de serre, mais elles génèrent infiniment plus d’emplois que les énergies fossiles.

pain epice fortwenger
Dès la fin 2017, Ensisheim sera l’autre capitale du pain d’épices !

Le canton d’ENSISHEIM EN CHIFFRES

  • 38 communes
  • 47 574 habitants
  • 466,01 sa superficie en km2, ce qui en fait le plus étendu des cantons du département
  • 103 sa densité humaine au km2

Plus d’infos sur : alsace20.tv-canton d’Ensisheim