Back to top

ADIRA : au service de la création d’emplois en alsace


Le Directeur général de l’Adira, Vincent Froehlicher, et ses équipes sont présents aussi bien dans le Bas-Rhin que dans le Haut-Rhin.

 

En 2016, l’ADIRA a accompagné 441 projets d’entreprises permettant le maintien ou la création de 1883 emplois et générant un investissement total de 549 millions d’euros.
Parce que l’emploi, l’aménagement du territoire mais aussi la cohésion sociale sont étroitemment liés, l’Adira est un acteur de premier plan du développement. Zoom
Alexandre Rigaut est responsable du développement du territoire de Mulhouse-Trois Frontières à l’Adira. Une mission qu’il remplit en étant en permanence au contact des chefs d’entreprises. Ce matin, c’est à Pulversheim, sur le site alsacien de l’entreprise allemande Helmke, qu’il a rendez-vous. Avec le directeur du site Erik Bartels, il va pendant une heure environ, aborder la santé de l’entreprise, ses projets, éventuellement ses difficultés. Il y a trois ans, ce type d’échange a permis à Erik Bartels, avec l’aide logistique de l’Adira, d’attirer à Pulversheim un investissement de 4 millions d’euros de la maison mère pour un nouveau banc d’essai. Et c’est un succès : le chiffre d’affaires de la plateforme a nettement augmenté depuis cette nouvelle installation et le site alsacien a été renforcé. « Grâce à l’Adira, nous avons été catapultés dans un monde qu’on ne connaissait pas du tout. Ils ont les contacts, les idées, les connaissances pour faire avancer des projets. Cela nous a vraiment beaucoup aidé », se félicite le chef d’entreprise. A l’échelle de l’Alsace, ils sont une trentaine de personnes à l’Adira à mettre ainsi «de l’huile dans les rouages» selon l’expression d’Alexandre Rigaut.

Un acteur essentiel de l’aménagement du territoire

Née il y a un an de la fusion des agences de développement économique haut-rhinoise et bas-rhinoise, l’Adira dispose d’un budget de 4 millions d’euros principalement financé par les conseils départementaux. L’Adira constitue le bras armé des politiques départementales de développement économique, et au-delà, de la cohésion territoriale de l’Alsace. «Nous marchons main dans la main avec les élus pour servir les entreprises et, qu’in fine, il y ait du développement et de l’emploi en Alsace », résume le Directeur général Vincent Froehlicher. Depuis le regroupement des deux agences départementales, il passe bien volontiers de son bureau strasbourgeois au siège de Mulhouse situé au parc des Collines. La fusion : « ce sont deux pièces de puzzle qui ont été mises ensemble, c’est très cohérent», juge-t-il. « Nous travaillons pour l’Alsace. »
 
Les agents de l’Adira vont au contact des entrepreneurs pour cerner au mieux leurs besoins et leurs problématiques.
Parmi les publications de l’organisme, «La lettre de l’Adira» envoyée à 2 000 décideurs
ale prothésiste Crown Ceram a pu construire de nouveaux locaux opérationnels d’ici août 2017.
 

Un éventail d’actions

Facilitateurs de développement économique et d’emploi sur l’ensemble du territoire alsacien, les agents de l’Adira sont des interlocuteurs à la fois pour les entreprises et pour les élus. Selon les besoins ou les problématiques, ils proposent une variété de solutions. Œuvrer auprès d’une collectivité pour l’installation d’un rond-point ou d’une signalisation qui facilite une activité industrielle, rechercher des aides et des financements, accompagner les restructurations ou les installations d’entreprises ou les soutenir en cas de difficultés économiques sont autant d’actions menées par l’Adira. Exemple avec le laboratoire de prothèses dentaires Crown Ceram, installé à Wittelsheim. En fort développement, l’entreprise a sollicité l’Adira pour trouver des locaux plus grands. Cet accompagnement a permis à l’entreprise d’obtenir des aides publiques à la construction de son nouveau site de 1750 m2 sur le Parc d’activités du Pays de Thann. Une dizaine de personnes seront recrutées.
 

Philippe Trimaille

1er Vice-président de l’Adira*
Conseiller départemental du canton Mulhouse 2

Philippe Trimaille 1er Vice-président de l’Adira

L’Alsace est riche de ses territoires, de ses entreprises et de ses habitants. Malgré ses nombreux atouts, elle subit aussi la désindustrialisation et sa population souffre d’un chômage endémique. Dans ce contexte, il est nécessaire que tous les acteurs se fédèrent pour travailler de concert au redressement économique de l’Alsace. L’économie, et tout particulièrement les entreprises, ont besoin de proximité. L’ADIRA, qui fédère l’ensemble des acteurs du développement économique, est l’outil alsacien de cette proximité. Grâce à son ancrage territorial, les entreprises disposent d’interlocuteurs proches et disponibles pour les accompagner en leur servant de facilitateurs dans le montage de leurs projets et de médiateurs avec les administrations, les collectivités et les banques. Par ailleurs, l’ADIRA a signé avec les 21 communautés de communes du Haut-Rhin une convention de service qui en fait l’outil de développement de tous les territoires, que ceux-ci soient urbains ou ruraux. A travers l’ADIRA, l’Alsace se donne les moyens d’être actrice de son propre destin.
* L’ADIRA est présidée par Frédéric Bierry, Président du CD 67

www.adira.com