Back to top

Was meinsch ?

Dìmmer àss d Polizèi erlàuibt

Traduite littéralement, cette expression signifie plus bête que ne le permettrait la police. Que vient donc faire la maréchaussée dans cette galère ? Si le vieil adage dit « dumm därfsch sìe, àwer nìt frach !» tu peux être sot, mais pas effronté, il y a toutefois des limites à la bêtise, et cette limite est parfois franchie, au départ par des escrocs idiots, ou des automobilistes inconscients, d’où l’allusion à la police. Une autre théorie prétend que l’insulte était destinée aux candidats policiers qui échouaient lors de leur examen. L’expression, synonyme de nìt gànz bi Troscht, ou vo àlla güeta Geischter verlo, s’est étendue à toute forme de sottise, sachant que dìmmer est le comparatif de dumm, stupide. Dans le même ordre d’idée : « Bìsch dü ballaballa ?» est la question qu’on pose à quelqu’un qui veut entreprendre une action déraisonnable. Ce terme vient de l’italien balla, la connerie. Vous doublez et hop vous avez un synonyme de Dubel. Les Alsaciens l’ont adopté dans les années 60 à l’écoute de la chanson « My Baby Baby Balla Balla» où l’expression revient 64 fois. Gànz scheen ballaballa, ou dìmmer àss Polizèi erlàuibt ! Oder nìt ?

Yves Bisch

Proposez votre citation à la rédaction

L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain «Wàs meinsch». Adressez-la à : communication@haut-rhin.fr