Back to top

Was meinsch

Ar hàt wìdder amol Schwein ghà

« Ar hàt wìdder amol Schwein ghà » Voilà une expression courante qui signifie : Il a eu de la chance, une fois de plus. Mais quel rapport entre un cochon, ein Schwein en allemand, a Sàui en alsacien et la chance? Eh bien, tout simplement, au Moyen Âge, lors de certaines fêtes de tir, Schìtzafaschter, les vainqueurs obtenaient des prix significatifs et le dernier du classement un cochon. On peut donc parler d’une veine inespérée. Après une période où cela ne prêtait qu’à quolibets, Spott, l’image de cette récompense s’est positivée. Le porc est devenu un animal porte-bonheur, a Glìckstiar. Et, à l’inverse, pourquoi parle-t-on de Pach, la poisse, pour celui qui n’a pas de chance ? le terme Vogel dans a Pachvogel, un malchanceux, est un élément de réponse. La chasse aux oiseaux, Vogeljàgd, moyenâgeuse, consistait à enduire des branches d’arbres avec cette glu poisseuse et l’oiseau, qui restait collé, devenait a àrmer Pachvogel. Une autre explication renvoie aux mâchicoulis, Pachnàsa, des châteaux forts par lesquels les défenseurs versaient de la poix bouillante sur les assaillants. Celui qui prenait une telle douche hàt Pach ghà. Poisse quand tu nous tiens !

Yves Bisch

Proposez votre citation à la rédaction

L’alsacien est riche en citations amusantes. Vous souhaitez en proposer une à faire décortiquer par notre « maître es alsacien » ? Elle fera peut-être l’objet du prochain «Wàs meinsch». Adressez-la à : communication@haut-rhin.fr