Back to top

vaccination

vaccination : halte aux idées  reçues !

La vaccination est l’une des plus grandes avancées de la santé publique avec des millions de vies sauvées. Entre préjugés, idées reçues et contre-vérités, il est temps de démêler le vrai du faux.

Plus d’informations : http://vaccination-info-service.fr

92 % des enfants de 4 ans sont vaccinés contre la rougeole, la rubéole et les oreillons dans le Haut-Rhin

Il n’est pas nécessaire de se vacciner contre les maladies quasiment disparues :

La plupart des microbes à l’origine de ces maladies existent toujours et restent un danger pour les personnes non protégées par la vaccination. Chaque année en France, on compte des cas de tétanos chez des personnes non vaccinées ou qui n’ont pas eu de rappel. Concernant les maladies contagieuses, on sait que la présence de quelques cas peut déclencher une épidémie si la majorité de la population n’est pas protégée. Beaucoup de maladies évitables par la vaccination sont encore présentes, comme la poliomyélite ou la diphtérie dans certains pays d’Afrique et d’Asie. Les voyageurs peuvent donc les contracter et les transmettre, à leur retour.

FAUX

Mieux vaut s’immuniser par les vaccins que par la maladie :

Un vaccin contient des microbes tués ou des fragments de microbes rendus inoffensifs, donc incapables de provoquer la maladie. Le vaccin se comporte comme un antigène et entraîne la production d’anticorps qui vont persister de nombreuses années dans notre corps. Si le vrai microbe se présente, il sera détruit par les anticorps produits au moment de la vaccination. La quantité d’anticorps produits grâce au vaccin peut diminuer au cours du temps, c’est pourquoi des injections de rappel sont nécessaires.

VRAI.

 

Faire des vaccins regroupés, c’est nocif pour le système immunitaire :

Notre système immunitaire est capable de faire face à beaucoup de stimulations. Les antigènes introduits par les vaccins représentent très peu par rapport à tous ceux contre lesquels nous nous défendons chaque jour. Avec le vaccin, nous permettons à nos défenses de prendre de l’avance pour lutter efficacement contre les microbes et les maladies. Pour que ces défenses soient les plus efficaces, tous les vaccins ne sont pas administrés ensemble. Certains vaccins sont associés, certains sont faits à distance les uns des autres et certains nécessitent des rappels. C’est ce qu’on appelle le « calendrier vaccinal ».

FAUX

On vaccine plus qu’avant :

La recherche ne cesse de progresser. Aujourd’hui de nouveaux vaccins apparaissent, avec de moins en moins d’effets indésirables, et de moins en moins d’injections, la recherche permettant d’être vacciné par exemple contre 6 maladies en une seule injection (tétanos, poliomyélite, Haemophilus, diphtérie, coqueluche, hépatite B). Dans les années à venir nous pourrons être protégés contre le paludisme, le VIH, l’Ebola, le Chikungunya, la Dengue…

VRAI ET FAUX