Back to top

Une scolarité atypique au lycée franco-allemand

Une scolarité atypique au lycée franco-allemand

Plus qu’un établissement scolaire, le Lycée franco- allemand de Freiburg est un véritable lieu de partage et de vie. Eclairage sur une autre manière d’accéder au bilinguisme  franco- allemand, l’une des priorités de la Collectivité européenne d’Alsace qui entrera en fonction en 2021 avec des compétences renforcées dans ce domaine.
800 collégiens et lycéens suivent actuellement leur scolarité au Lycée franco-allemand de Freiburg. Parmi eux, 400 français dont 180 prennent chaque jour le bus au départ de Mulhouse. Juliette, Lila, Iseline et Méline sont du voyage. Un voyage très matinal…

 

6h30, gare de Mulhouse, le bus affrété par l’association des parents prend le départ. Pour la plupart des passagers, le réveil a sonné il y a une heure déjà et dans un peu plus d’une heure, ils seront déposés à la porte du Lycée franco-allemand de Freiburg. Méline, Juliette, Lila et Iseline sont en 5ème. La plupart de leurs cours sont en français, pour l’instant. Seuls les cours d’anglais, d’arts plastiques, de musique et d’EPS sont partagés avec les élèves des classes allemandes. En 4ème, les choses se corseront un peu avec l’histoire en allemand (et la géographie en français pour leurs camarades allemands) ; puis la biologie en 3ème. Quant aux cours d’allemand, ils sont intensifs à tous les niveaux. Cette année, la journée de cours des filles s’achève à 15h (13h le mercredi). Avec un trajet retour d’un peu plus d’une heure jusqu’à la gare de Mulhouse, elles sont de retour chez elles autour de 17h : compter encore une heure de devoirs en moyenne.
«La charge de travail est importante», souligne Christiane Polowykow, chef d’établissement française du lycée qui partage cette fonction avec son homologue allemand. Mais qu’est-ce qui fait donc se lever si tôt Lila, ses copines et tous les autres ? Sérieuses, elles commencent par avancer les atouts de l’allemand dans leur future vie professionnelle… avant d’ajouter en chœur : l’ambiance, la liberté, la solidarité entre les élèves ! Car c’est bien là, l’ADN du Lycée franco- allemand de Freiburg.

A l’école de l’autonomie et de la tolérance

Ici, pas d’infirmière scolaire. Dès la 4ème des élèves sont formés aux 1ers secours, voire à l’appel des secours s’ils l’estiment nécessaire. D’autres, formés à la prévention des addictions assurent un accompagnement des élèves touchés par ce problème. Le week-end de formation des 70 délégués de classe est organisé par les lycéens. Réservation de l’auberge de jeunesse, organisation de l’intendance, contenu de la formation…, ils s’occupent de tout sous la houlette bienveillante d’adultes à leurs côtés. Une entreprise d’élèves a posé des panneaux photovoltaïques sur le toit, les entretient et revend l’énergie produite ! D’autres élèves assurent la vente d’en-cas issus du commerce équitable; d’autres encore gèrent le matériel de son et de lumière utilisé pour les  spectacles et fêtes. « Et les fêtes, ce n’est pas ce qui manque ! On a même fêté la gay pride ! » s’exclame Iseline. Au Lycée franco-allemand de Freiburg, l’autonomie et la tolérance ne sont pas de vains mots.

Vivre ensemble et apprendre les uns des autres telle est la devise du Lycée franco-allemand de Freiburg

La liberté comme art de vivre

Ici, pas de mur d’enceinte, pas d´assistant d´éducation, pas de salle de permanence mais des professeurs qui se relaient pour la surveillance et des bureaux dans les couloirs pour faire ses devoirs pendant les heures creuses... La cantine* ? « Il y en a une, mais nous, on préfère aller manger au centre commercial d’à côté » précisent les jeunes
mulhousiennes.
Une grande liberté est laissée aux élèves. «C’est notre art de vivre!», explique Christiane Polowykow. « Nos élèves sont comme les autres mais parce que nous leur accordons une grande confiance, ils savent s’en montrer dignes. Nous nous refusons d’anticiper les bêtises qu’ils peuvent imaginer, mais si cela arrive, nous recadrons. »
*gérée par la Ville de Freiburg 

Un lycée binational et biculturel

Le Lycée franco-allemand de Freiburg (LFA) est un établissement binational et biculturel où se rencontrent deux systèmes éducatifs. Son statut relève du Traité franco-allemand de 1963. Il a vu le jour en 1972, s’ajoutant ainsi au LFA de Sarrebruck. Un 3ème LFA a ouvert en 1975 à Buc en région parisienne. En 2020, un quatrième ouvrira ses portes à Hambourg. Ces quatre lycées préparent leurs élèves à un baccalauréat unique : le baccalauréat franco-allemand, reconnu en France, en Allemagne et en Suisse.
Le cursus se déroule sur 7 années: 4 années de collège et 3 années de lycée. De la 6ème à la 3ème les sections allemandes et françaises sont indépendantes avec immersion progressive dans la culture et la langue allemande. A partir de la seconde, les élèves français et allemands se côtoient dans la même classe. La moitié des disciplines est enseignée dans la langue du partenaire. Actuellement, un peu plus de 800 élèves fréquentent le LFA de Freiburg. 50% sont français. 2/3 d’entre eux viennent de France. Parmi eux, 60 élèves sont inscrits à l’internat.

Christiane Polowykow, proviseur du Lycée franco-allemand de Freiburg

Pour plus d’informations : www.dfglfa.net