Back to top

Très Haut Débit : tous les alsaciens connectés en 2022

En matière d’Internet, il y a ceux qui disposent du Haut Débit… et ceux qui « rament ». L’arrivée du Très Haut Débit mettra fin à cette fracture numérique.

Le Conseil départemental du Haut-Rhin consacre 3ME à ce projet stratégique. Ceux qui disposent du Haut Débit ne se rendent plus compte de leur confort. Se souviennent-ils des années 90 où ils devaient patienter de longues minutes pour télécharger une image ? Imaginent-ils que nombre de leurs compatriotes sont encore bloqués à cet âge ancestral de l’Internet ? D’ici 2022, l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire alsacien va changer la donne. Contrairement au Haut Débit, le Très Haut Débit concernera tout le monde. Tout un chacun pourra s’abonner à une telle offre : plus d’impossibilité technique ! C’est la promesse faite par les élus régionaux et départementaux. Au printemps, les maires en ont été informés. Dès aujourd’hui, ils sont appelés à signaler leurs travaux de voirie afin que toute ouverture de chaussée fasse d’ores et déjà l’objet d’une pose de gaine en prévision de l’arrivée de la fibre optique. C’est en effet cette technologie qui transportera le Très Haut Débit jusqu’à la prise téléphonique de chaque foyer et chaque entreprise d’Alsace. Des solutions techniques seront recherchées pour les cas très spécifiques (habitations isolées, fermes auberges...) Ce plan, porté dès 2012 par le Conseil Régional d’Alsace, en partenariat avec les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, fait école ailleurs en France.

Un levier pour les entreprises et l’emploi local

A l’échelle d’un foyer, le débit Internet se partage entre les écrans connectés : ordinateur(s), téléphone(s), télévision(s), installation domotique… Plus il y en a plus le débit est faible. Il en est de même à l’échelle d’une entreprise. Or, pour être compétitive, même la plus artisanale d’entre elles a besoin d’échanger rapidement des données numériques. Le volume du débit est devenu un facteur déterminant dans le choix du territoire d’implantation d’une entreprise ou dans la compétitivité d’une entreprise installée en zone mal desservie. C’est donc très directement l’emploi qui est en jeu.

Le Haut Débit, inégalitaire par nature

Appelé aussi ADSL, le Haut Débit circule via le fil de cuivre du téléphone depuis un central téléphonique jusqu’à la prise téléphonique de chaque logement. Moyennant un abonnement souscrit auprès d’un Fournisseur d’Accès Internet (FAI), l’utilisateur n’a plus qu’à brancher la box qui lui est fournie. Cependant, plus la distance entre le central téléphonique et le logement est grande, plus le débit s’amenuise. Dès 5 ou 6 km, celui-ci n’atteint plus le seuil du Haut Débit. Le débit disponible au niveau d’une prise est donc étroitement lié à la distance qui la sépare d’un central téléphonique.

La puissance du Très Haut Débit

Le Très Haut Débit circule via une fibre optique jusqu’à sa prise dédiée dans chaque logement. Il est bien plus élevé que le débit transporté par fil de cuivre et ne subit aucune perte en ligne. Comme le Haut Débit, son usage nécessite un abonnement auprès d’un Fournisseur d’Accès Internet (FAI).

Le Très Haut Débit révolutionne notre quotidien. Il démultiplie les usages de l’Internet : domotique, e-service public, e-santé, e-commerce, e-education, télétravail…"

La fibre optique conduit, sans perte, des signaux lumineux « porteurs » d’une très grande quantité d’informations.

Les 55 communes haut-rhinoises les plus déficitaires en débit Internet seront connectées d’ici fin 2018.

Un Réseau d’Initiative Publique alsacien

Aujourd’hui, les « autoroutes » de fibres optiques sont en place. Pour connecter chaque prise téléphonique, reste à déployer les bretelles d’autoroute (nœuds de raccordement optique), le réseau de « routes départementales » (réseau de transport optique) et de «voies communales» (réseau de distribution optique). Dans 73 communes d’Alsace, dont les agglomérations haut-rhinoises de Colmar et Mulhouse ainsi que la ville de Saint-Louis, un opérateur privé prend à sa charge ce déploiement. Ces zones fortement peuplées disposent du plus grand nombre d’abonnés potentiels et sont par conséquent les plus rentables. Elles représentent 49 % de la population alsacienne. Sans une intervention publique forte, 51 % des Alsaciens seraient ainsi tenus à l’écart du Très Haut Débit. C’est ce qui a motivé la Région Alsace - chef de file - et les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin à s’engager conjointement dans le déploiement du Réseau d’Initiative Publique (RIP) dénommé «Très Haut Débit Alsace» ou THD Alsace, en complément du déploiement privé. Sa mise en œuvre a été concédée à la société Rosace chargée de toutes les tâches liées à ce réseau : études, travaux, exploitation et location aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) qui le souhaiteront. Dès lors, chaque usager pourra engager sa propre démarche d’abonnement au Très Haut Débit auprès de son fournisseur d’accès habituel ou d’un autre.

Les communes câblées

De nombreuses communes disposent actuellement d’un réseau câblé. Pour certaines, ce réseau est uniquement dédié à la télédistribution autrement dit, la télévision. Ces communes seront concernées par la première phase de déploiement de la fibre optique d’ici 2022. Les autres communes câblées disposent d’un réseau proposant une offre triple-play incluant la télévision, la téléphonie fixe, l’Internet à Haut-Débit et pour certaines à Très Haut Débit. Si ce réseau câblé a été financé et est exploité par un opérateur privé, c’est à ce dernier que reviendra le

Le Très Haut Débit public concerne les zones les moins densément peuplées où l’investissement des opérateurs privés fait défaut. cas échéant le déploiement du Très Haut Débit. Si ce réseau câblé a été financé par les collectivités, celles-ci pourront choisir, à l’échéance du contrat d’exploitation avec leur opérateur, d’intégrer le périmètre régional pour passer au 100% fibre optique. En tout, ce sont donc une centaine de communes et près de 100 000 prises supplémentaires qui pourront, à terme, rejoindre le Réseau d’Initiative Publique Très Haut Débit Alsace. De son côté, le Conseil départemental du Haut-Rhin a déjà financé, dès 2005, le déploiement de la fibre optique dans l’ensemble des collèges et hôpitaux ainsi que dans l’essentiel des zones d’activité économiques du département.  

Le réseau Très Haut Débit public en chiffres

  • 450 ME d’investissement dont
  • 164 ME de financement public Europe, Etat, région, départements, EPCI, communes soit :
  • 34 % d’investissement public
  • 66 % d’investissement privé
  • 8 000 kilomètres de fibre optique
  • 377 000 prises à connecter (180 000 dans le Haut-Rhin)
  • 200 à 250 emplois directs et indirects

Fin 2015, par délégation de service public, la Région Alsace, en partenariat avec les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, a désigné la société Rosace pour le déploiement du Très Haut Débit public. Elle apporte la part d’investissement privé et se rémunérera sur la location du réseau aux Fournisseurs d’Accès Internet.

Sart von Rohr : implantée en milieu rural, connectée à l’international

La visioconférence, un « outil » gain de temps et d’argent .« Avant, il fallait nous déplacer, parfois à l’autre bout du monde. » Basée au centre de Bitschwiller-lès-Thann, Sart Von Rohr construit des vannes de régulation pour les flux industriels : eau, gaz, acides, huile… 15 % de son chiffre d’affaires se fait à l’international. Mais 35 % de ses clients français -parmi lesquels General Electric, Alstom ou Areva- envoient à l’étranger des équipements intégrant les vannes de Sart Von Rohr. « Nous devons être en mesure de répondre à tout moment à la demande d’un utilisateur de nos vannes où qu’il soit dans le monde. Face à une difficulté technique, nous devons pouvoir lui montrer les gestes à effectuer », explique Erick Braquet, Président Directeur Général de l’entreprise. « Nous le faisons par visioconférence. Cet « outil » nous permet aussi d’effectuer à distance la réception de nos matériels et de former nos clients à leur utilisation ». Mais sans Très Haut Débit, pas de visioconférence. Il y a quatre ans Erick Braquet a dû trouver une solution pour raccorder son entreprise à la fibre optique qui passait à 1km de là. Après un an d’études et de travaux, un Fournisseur d’Accès Internet a été en mesure de lui proposer un débit sans commune mesure. « Le coût aussi l’a été ! Mais c’était indispensable. Pour un client étranger, un tel déficit en débit Internet est tout simplement inconcevable en France. Si ce raccordement n’avait pas pu se faire, c’est simple, l’entreprise partait s’installer ailleurs!», conclut l’entrepreneur. Ce retard pris à l’échelle nationale, l’Alsace a choisi de le rattraper en déployant son propre Réseau d’Initiative Publique Très Haut Débit… afin qu’à l’avenir nos entreprises ne soient plus confrontées à de tels choix. Le Très Haut Débit est une composante de l’aménagement du territoire. Il joue un rôle majeur dans le développement économique.

Un impératif du XXIè siècle

Christian Michaud est le maire d’une commune aussi riche de nature que dépourvue, ou presque, en débit Internet. Il attend beaucoup de la fibre optique. Osenbach s’étage entre 250 et 560 m d’altitude, à 4 ou 5 km du relais téléphonique de Soultzmatt. Son centre bénéficie d’un peu de débit Internet. Ailleurs c’est la bérézina. « S’installer à Osenbach, c’est rechercher la tranquillité, ce qui ne veut pas dire vouloir se couper du reste du monde. Nos habitants et nos visiteurs ont besoin d’Internet comme tout le monde », explique Christian Michaud. « Nous avons, sur notre ban, deux fermiers qui transforment leurs produits, l’un en glaces, l’autre en yaourts et un camping municipal en gérance privée. Ces petites entreprises doivent pouvoir communiquer facilement avec leurs clients. C’est un impératif du XXIe siècle. Les actifs du village travaillent dans les villes proches, voire en Suisse. Actuellement, le débit Internet disponible dans notre commune ne permet pas d’envisager le télétravail. C’est pourtant une solution d’avenir. Certaines entreprises suisses d’avant-garde ont déjà opté pour ce mode de travail. Le jour où nous serons correctement connectés, Osenbach attirera forcément quelques nouveaux habitants et entrepreneurs bienvenus pour la vitalité du village. »      

Plus d’informations sur :

Situation de votre commune en THD : observatoire.francethd.fr

Chaîne Youtube de Rosace : https://www.youtube.com/channel/UC0kncKtZU3EHSsqQU_d4TwA

Site de la Région Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine : http://www.alsacechampagneardennelorraine.eu/actions/lamenagement-numerique-territoire-tres-haut-debit/