Back to top

"Quand la musique donne !"

Territoire de musique, le Haut-Rhin compte plus de 10 000 élèves musiciens et accueille chaque année plus de 160 festivals.

Foire aux vins, Bêtes de scènes, Météo, Jazz à Munster, Musiques métisses, Musicalta, Natala, Supersounds (… ) La liste est longue et éclectique ; plus d’une centaine de festivals de musique, de groupes amateurs ou professionnels, de notoriété locale ou internationale, jalonne notre territoire, au gré des saisons, lui donnant vie, émotion, partage, même audelà des frontières. La musique, c’est aussi des lieux, souvent em-blématiques, qui diffusent et partagent la culture, accueillent des artistes en résidence ; là aussi, le Haut-Rhin n’en manque pas ! Parmi les plus connus - et pour ne citer qu’eux -, le Grillen et le Noumatrouff pour les musiques actuelles, la Filature à Mulhouse ou encore, les Dominicains de
Haute-Alsace, qui proposent un répertoire des plus variés dans un patrimoine d’exception…. Et n’oublions pas aussi les cafés, galeries, … ou tout autre lieu insolite qui, le temps d’un festival, se transforme en véritable lieu de partage.
Mais parler musique, c’est aussi souligner le rôle des associations et des bénévoles qui se mobilisent pour que ces événements existent et du soutien dynamique et volontaire des collectivités et surtout du Conseil départemental du Haut- Rhin, pour rendre l’offre culturelle foisonnante et accessible à tous !

 


Scène OFF, concert de Mud Dogs au stand Le Poisson Rouge à la Foire aux Vins. Colmar, en août 2016.

 

Brigitte Klinkert

2e Vice-présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin
Présidente de la commission culture et patrimoine Présidente du CCR des Dominicains de Haute-Alsace

« La musique, sous toutes ses formes, est une source
d’épanouissement extraordinaire, tant pour celles et ceux
qui l’interprètent que pour ceux qui l’écoutent. C’est aussi
un « activateur » du lien social dont nous avons tant
besoin. Comme toute autre pratique culturelle, elle est
ainsi essentielle à la vitalité de nos territoires. D’où l’importance
de la rendre accessible à tous et partout. C’est
pour cela que le Conseil départemental du Haut-Rhin a à
coeur d’encourager la pratique musicale, de soutenir les
festivals et leurs bénévoles, de programmer des concerts
décentralisés pour que les territoires ruraux ne soient pas
en reste, en développant, par exemple, des concerts
décentralisés de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse.
Nous incitons également tous les lieux culturels à proposer
des tarifs attractifs ou des billets solidaires pour les
personnes en difficulté sociale. Car, j’aime à penser que
la musique, quelle qu’elle soit, vibre pour tous, en chacun
de nous ! »

Osons avec les Dominicains de Haute-Alsace !

Ancien couvent, le Centre Culturel de Rencontre (CCR), situé à Guebwiller, se consacre à la musique et aux arts numériques. Ici, on se déchausse pour écouter du classique, on se love dans un transat pour un mapping vidéo, on passe du rock au baroque, des musiques anciennes aux musiques actuelles. Bref, on bichonne la transgression et on secoue les habitudes même au-delà des frontières, où les créations numériques remportent un franc succès.

les-dominicains.com

« ET QUE CHACUN SE METTE À JOUER … »

Violon, piano, guitare, accordéon, flûte, orgue … Il n’y a pas d’âge pour succomber au charme d’un instrument, même s’il est vrai que rêver d’un parcours au conservatoire sur le tard paraît compromis. La musique est et doit rester un plaisir avant tout ! Chez les jeunes, elle suscite un véritable engouement : ils sont plus de 10 000 élèves à apprendre à jouer d’un instrument dans le Haut- Rhin que ce soit au conservatoire, en écoles de musique ou en associations. L’éducation musicale s’est, par ailleurs, fortement dynamisée et généralisée, au fil des ans, sur l’ensemble du territoire, notamment, par l’action du conseil départemental en lien avec le Conseil Départemental pour la Musique et la Culture (CDMC) de Haute-Alsace, qui a structuré l’enseignement autour de 9 écoles centres. Les orchestres d’harmonie et les projets autour de la voix ne sont pas en reste et sont aussi accompagnés par la Fédération des Sociétés de Musique d’Alsace (FSMA) et Mission Voix, partenaires du Département. Chaque année, des évaluations départementales sont organisées par le CDMC : un grand rendez-vous qui permet de reconnaître le parcours effectué par les élèves. Petite nouveauté cette année, les meilleurs jeunes musiciens du département recevront un enregistrement de leur prestation en public.

QUAND LA MUSIQUE S’INVITE À L’ÉCOLE

Il n’est pas question ici de revenir sur les « couacs » mémorables de notre flûte à bec… A croire, les différentes initiatives et projets menés dès l’école primaire avec l’intervention des musiciens pédagogues, ou au collège, on pourrait même penser que l’éveil à la musique est devenu incontournable entre parcours de sensibilisation musicale avec des orchestres de renommée, tels l’Orchestre Symphonique de Mulhouse et la Follia qui, respectivement vont intervenir cette année, auprès d’une centaine de collégiens de Wittelsheim et d’Ensisheim, ou parcours pédagogiques « musiques actuelles » initiés par les CRMA Colmar (coanimé par Hiero et le Grillen) et Mulhouse (le Noumatrouff).

Au total, plusieurs centaines d’élèves bénéficient chaque année d’une ouverture à la « musique ». Votre enfant souhaite approfondir ses connaissances ? C’est possible avec les classes CHAM : les Classes à Horaires Aménagés Musicales. A l’instar de sport étude, elles fonctionnent, selon un emploi du temps adapté, comprenant un enseignement général et quelques heures de musique au conservatoire. Pour Xavier Lallart, directeur du conservatoire de Mulhouse, « le but n’est pas de faire des professionnels, c’est avant tout une découverte sociale, un échange de langage, une découverte du rythme et de l’oralité ». Et loin des clichés, les classes CHAM ne sont pas réservées qu’aux seuls « élites ».

En chiffres

  • 496 805 euros du conseil départemental sont dédiés à l’enseignement de la musique
  • 77 écoles de musique dont
  • 9 écoles «centres» : Altkirch, Brunstatt, Guebwiller, Huningue, Kaysersberg, Munster, Thann, Volgelsheim et Wittenheim
  • 3 conservatoires à Colmar, Mulhouse et Saint-Louis 


CHAM : les élèves de CM1 et CM2 des écoles Pierre Brossolette e t Jean de La Fontaine au 23 conservatoire de Mulhouse.

 

PROMOTION DE LA SCÈNE LOCALE !

Ateliers, masterclass, coaching, mise à disposition de locaux de répétition, promotion, les artistes locaux « en herbe » ne sont pas seuls, et peuvent compter sur le soutien des Centre de Ressources Musiques Actuelles (CRMA) de Colmar et Mulhouse. « C’était le cas, il y a deux ans, du groupe Last Train qui cartonne en ce moment et qui a remporté les Inouïs du Printemps de Bourges ou encore, cette année, du groupe Kamarad de Lautenbach, que nous accompagnons aussi bien dans la production et la sortie de leur album que dans leur démarchage auprès des différents médias » souligne Julie Goulon, chargée de l’accompagnement des artistes au CRMA Hiero Colmar. Car se lancer en musique, ce n’est pas simple ! Il y a aussi toute la partie budget, droits, démarchage, SACEM…

musiquesactuelles.net/crma-de-colmar

noumatrouff.fr

grillen.fr/

Le nouveau rendez-vous mensuel du CDMC, les scènes ouvertes, donnent la chance aux jeunes musiciens de rencontrer le public
cdmc68.com

 Hein ?

Distribution de bouchons en mousse, vente de bouchons moulés « sur mesure », campagne d’affichage, conférences dans les collèges sur la qualité audio… Les actions des CRMA (Hiero - le Grillen et le Noumatrouff), partenaires de l’Agison sont nombreuses pour sensibiliser et prévenir les jeunes -et moins jeunesaux risques auditifs (baisse de l’audition, acouphène, hyperacousie). Choisissez le bon casque, faites des pauses régulières, baissez le son… Ne traumatisez pas votre oreille !

agi-son.org