Back to top

Le billet de Delphine Wespiser

Le billet de Delphine Wespiser

Souvenir de Noël

Les fêtes de fin d’année sont synonymes de joie, de chaleur et de partage. A la vue des premières illuminations, beaucoup d’entre nous sortent les rouleaux à pâtisserie pour confectionner les délicieux petits gâteaux pour ceux qu’ils aiment !
Dans certaines familles, même, c’est un peu le « Combat des Bredele » et chacun prépare avec soin différentes sortes. C’est à celui qui aura les modèles les plus originaux ! Parce qu’en terme de « sortes », nous sommes gâtés. Les Bredele nous rappellent des souvenirs d’enfance, et c’est ça qui les rend meilleurs !
Pour ma part je me souviens que jusqu’à mes 12 ans, lorsque que je commençais à voir les employés municipaux accrocher les lumières de Noël l’anxiété montait en moi… la peur de la venue du fameux « Santiklaus » (Saint-Nicolas) et plus encore celle du Père Fouettard ! Je demandais toujours à mon père de m’emmener au marché de Noël ce même soir pour être sûre de ne pas être à la maison et de louper leur visite. J’ai pourtant toujours été une enfant très sage !
Puis une année en revanche, le Saint Nicolas était plus petit, plus rond, et surtout plus gentil. J’en était surprise, et j’avais remarqué ses « Gummistiefel » (ses bottes vertes en caoutchouc). Bizarre… Et le lendemain, sur le pas de la porte de chez mon Papapa, ces mêmes bottes. Haha j’avais grandi !
Et même après Noël, offrez des Bredele ... et des sourires ! Ce sont deux petits cadeaux qui font toujours plaisir ! Schmutz

Delphine Wespiser

Delphine Wespiser

Miss Alsace 2011 et  Miss France 2012, fervente dialectophone ne manque pas une occasion de promouvoir notre langue régionale.
Retrouvez ses aventures quotidiennes sur :  WespiserD