Back to top

Le bilinguisme, c’est deux fois plus de chances

bilinguisme

Le bilinguisme, c’est deux fois plus de chances

En Alsace, apprendre l’allemand et découvrir l’alsacien dès la maternelle au même titre que le français, c’est possible ! Vous êtes tenté par la voie bilingue pour votre jeune enfant ? Vous vous demandez si une telle scolarité est réellement faites pour lui ? Quelques clés pour mieux comprendre et vous décider.
20 : c’est, dans le Haut-Rhin, le pourcentage d’écoliers de maternelle et primaire scolarisés dans la voie bilingue. Ils y suivent un enseignement partagé à part égale entre le français et l’allemand, autrement appelé « à parité horaire ». Il est dispensé par deux enseignants, l’un de langue allemande, l’autre de langue française.

FAUX  Apprendre une langue tout petit engendre des difficultés dans l’apprentissage du français
Le cerveau du jeune enfant est extrêmement malléable. Non seulement il n’a aucune difficulté à découvrir deux langues en même temps mais cette gymnastique du passage permanent d’une langue à l’autre développe en lui de réelles facilités pour l’apprentissage futur d’autres langues. D’ailleurs, de nombreuses études scientifiques montrent que les aptitudes de ces enfants ne se limitent pas aux langues. Les bilingues contrôlent mieux leur attention, gèrent mieux l’information et ont de plus grandes capacités à choisir, gérer le changement.

VRAI Le choix de la voie bilingue doit se faire dès l’entrée en maternelle
En effet, il est important de démarrer l’apprentissage de la langue régionale dès le plus jeune âge. Durant toute la scolarité maternelle et élémentaire, les élèves bénéficient de l’enseignement alterné de l’allemand et du français (par jour entier ou par demi-journée). Au collège en sus de 4H00 d’allemand, certaines disciplines sont enseignées en partie en langue allemande. Au lycée, les élèves peuvent poursuivre dans cette voie et passer l’Abibac (le baccalauréat et son équivalent allemand). Ils peuvent aussi s’orienter vers des formations professionnelles transfrontalières ou se diriger vers un Azubi-Bacpro qui permet d’obtenir un diplôme et des compétences reconnues en Allemagne.

FAUX Il faut être bilingue soi-même pour scolariser son enfant en classe bilingue
Tout élève peut être inscrit dans le cursus bilingue. Des parents, même non bilingues, peuvent faciliter le parcours de leur enfant par un contact régulier avec un environnement germanophone ou dialectophone à l’extérieur de l’école en leur proposant des émissions en alsacien ou en allemand à la radio ou à la télévision, des livres dans ces deux langues (la médiathèque départementale dispose d’un fonds important) ou encore des visites dans les pays voisins de langue allemande. Si les grands-parents sont dialectophones, il leur est vivement conseillé d’employer l’alsacien avec leurs petits-enfants.

VRAI En Alsace, la voie bilingue est franco-allemande
Ou plus précisément français – langue régionale. Sachant que la version écrite de l’alsacien est, originellement, l’allemand, c’est ce dernier qui est enseigné dans la voie bilingue en Alsace. Comme c’est aussi la langue de nos voisins, les jeunes qui le maîtrisent à l’issue des études multiplient leurs chances de trouver un emploi à l’échelle du Rhin supérieur. En Alsace, le développement du bilinguisme est le fruit d’un partenariat étroit entre le rectorat, les Conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin et la Région. La Collectivité européenne d’Alsace qui remplacera en 2021, les deux conseils départementaux aura des compétences supplémentaires dans ce domaine. C’est l’une de ses raisons d’être.

En savoir plus : bilinguisme68.haut-rhin.fr/