Back to top

Gare aux moustiques

Gare aux moustiques

C’est maintenant qu’il faut agir pour éviter les piqûres désagréables des moustiques durant l’été. C’est en faisant, chacun, des petits gestes au quotidien que nous pourrons lutter efficacement contre ces petits nuisibles. Petite piqûre de rappel… 

100 hectares traités chaque année par la Brigade Verte. Le plus souvent, il s’agit de traitements manuels (pulvérisateurs à dos) mais sur certaines zones spécifiques telle que la Petite Camargue Alsacienne, l’intervention de l’hélicoptère est nécessaire. Dans tous les cas, le produit utilisé est un produit biologique sélectif et à faible rémanence, le bacille de Thuringe.   

Les moustiques ne vivent pas que dans les zones humides

VRAI
L’œuf, de la larve à la nymphe sont aquatiques, alors que l’adulte est aérien. Dans le Haut-Rhin, on compte 30 espèces de moustiques différentes. Chacune de ces espèces peut se retrouver dans tous les milieux. Néanmoins, elles ont leurs préférences quant à leur habitat. Certaines optent pour des forêts, marais et prairies inondables ou des plans d’eau stagnants. D’autres, comme le moustique tigre par exemple, se trouvent principalement en ville, profitant de tous les gîtes involontairement créés par l’homme, pour peu que de l’eau y soit présente, même en petite quantité.

Avec l’hiver rigoureux que nous avons traversé, nous n’aurons pas de moustiques

FAUX
Certains moustiques hivernent à l’état d’adulte à l’abri du vent et de la pluie, dans les rochers ou les greniers. L’insecte passe l’hiver sans avoir besoin de se nourrir, et donc de piquer ! et ne bouge plus jusqu’au printemps. Cette période est appelée diapause. De leur côté, les œufs des moustiques supportent très bien le gel. Ils se mettent également en sommeil hivernal (diapause), et éclosent dès l’arrivée des beaux jours. Il faudrait des gels à -20° pendant 2 mois pour permettre l’élimination des pontes… C’est ce qui explique que l’on en trouve jusqu’en Scandinavie.

On peut trouver des larves dans toutes les zones d’eau où elles peuvent se nourrir

VRAI
Les moustiques pondent dans l’eau, à la surface de l’eau ou sur la terre humide. En général, les espèces dites « plus rurales » préfèrent les eaux douces et stagnantes telles que les marais ou les étangs. On peut trouver des larves dans les vieux pneus, les fûts d’eau de pluie, les jouets d’enfants... Certains moustiques, comme le moustique tigre par exemple, peuvent se reproduire dans une capsule de bière renversée.

Une fois que le moustique est installé, on ne peut plus rien faire

FAUX
En supprimant les gîtes larvaires, autrement dit les lieux de ponte, en vidant une fois par semaine, les seaux, soucoupes de pots de fleurs par exemple et en couvrant hermétiquement vos fûts et autres récupérateurs d’eau, vous empêchez les moustiques de se reproduire. De son côté, la Brigade Verte agit également : travail de surveillance, lutte contre les larves, traitements des gîtes et lutte contre les moustiques adultes. Pour éviter les piqûres de moustiques cet été, la règle est simple, supprimez toute eau stagnante de votre jardin. Ainsi, vous profiterez en toute sérénité de vos soirées estivales.