Back to top

Engagement citoyen : le Sdis du Haut-Rhin prend sa part

Engagement citoyen : le Sdis du Haut-Rhin prend sa part

sapeur-pompier-et-jeune-volontaire

1337 Haut-Rhinois dont 368 jeunes filles sont actuellement jeunes sapeurs-pompiers. Cette formation de 4 ans qui permet ensuite de s’engager comme sapeur- pompier volontaire, est assurée par 500 animateurs regroupés au sein de l’Union départementale des sapeurs-pompiers du Haut-Rhin.
Respecter les règles, faire preuve de civisme et de civilité… En résumé, devenir un citoyen, cela s’apprend. Les sapeurs-pompiers ont choisi de prendre leur part dans l’éducation à la citoyenneté.

Un samedi matin, encore à l’heure de la grasse matinée, douze jeunes garçons et filles s’activent dans la cour du Service départemental d’incendie et de secours du Haut-Rhin (Sdis68). C’est jour d’évaluation intermédiaire de leur brevet de jeune sapeur-pompier. L’épreuve en 7 parties viendra compléter leur brevet sport et leurs modules d’équipier prompt-secours, opérations diverses et incendie. Une fois ce « pack » en poche, ils deviendront sapeurs-pompiers volontaires, prêts à se mettre au service des autres en parallèle de leurs études et, plus tard, de leur profession. Pour eux, le civisme n’est pas un vain mot.
Bien sûr, ils restent des ados « normaux », comme tiennent à le préciser Robin et Thibault, 16 ans, JSP à Fortschwihr. Mais quand on leur demande s’ils se sentent courageux, ils n’hésitent pas à répondre oui. Pour eux, aider est une évidence, même en civil. Pour l’heure, ils viennent de passer l’épreuve de l’appareil respiratoire. Les calculs de pression d’air leur ont torturé les méninges, disent-ils, mais déjà l’atelier suivant les attend. Vers midi, il y aura des sourires… et quelques larmes. Les ateliers non validés seront à repasser en septembre mais une chose est certaine, ces jeunes-là sont déjà de valeureux citoyens.

sapeurs-pompiers
L’épreuve d’établissement consiste à dérouler les tuyaux et manœuvrer les lances. Une base à maîtriser parfaitement.

Les gestes qui sauvent s’invitent au collège

Savoir agir face à une personne en arrêt cardiaque s’apprend facilement et même très jeune. Depuis 2012, le Sdis 68 forme les collégiens haut-rhinois aux trois gestes qui sauvent :  alerter, masser, défibriller. Aujourd’hui tous les élèves de 6ème bénéficient de cette formation dans le cadre scolaire. 29 intervenants – sapeurs-pompiers professionnels et volontaires ainsi que personnels administratif et technique – assurent cette prestation. Une situation exemplaire en France qui a largement précédé l’actuelle directive nationale visant à dispenser la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) à tous les élèves de 3ème.
Trois collèges mulhousiens ont saisi l’opportunité d’une collaboration encore plus étroite avec le Sdis 68 pour leurs actions d’éducation à la citoyenneté en créant, en leur sein, une section de jeunes sapeurs-pompiers. A Hirsingue, Wittelsheim et Pfastatt, l’engagement JSP en extrascolaire a valeur d’option au collège. Ces
expériences originales sont le fruit d’un partenariat étroit entre l’Académie de Strasbourg, le Sdis68 et la Préfecture du Haut-Rhin.*
*avec le soutien de la Mairie de Mulhouse, de Soléa et de l’Union départementale des sapeurs-pompiers du Haut-Rhin

formation-aux-gestes-qui-sauvent
Près de 10 000 collégiens sont formés chaque année aux gestes qui sauvent.

Neuf mois de volontariat vous forgent un citoyen

Sous l’impulsion de Brigitte Klinkert, Présidente du Sdis68, la première promotion de jeunes volontaires du service civique a pris ses marques cet été. Âgés de 17 à 21 ans, les six jeunes gens sont déjà par ailleurs sapeurs-pompiers volontaires, une activité qu’ils continuent d’exercer sur leur temps libre. « Le service civique est un dispositif national destiné à encourager l’engagement citoyen, à renforcer la cohésion nationale et à favoriser la mixité sociale », explique le Colonel Cellier, Directeur départemental des services d’incendie et de secours du Haut-Rhin.
« Il nous paraissait évident d’inscrire le Sdis68 dans cette démarche ». Les six volontaires auront l’occasion de révéler pendant neuf mois leur sens des responsabilités, leur esprit d’équipe et leur engagement au service de leurs concitoyens. Le Sdis leur dispensera également une formation civique et citoyenne sur la base d’un référentiel ministériel. 

promotion-de-jeunes-volontaires-au-sdis68
Le Sdis68 accueille cette année sa première promotion de jeunes volontaires du service civique.

Pour plus d’informations :
Concernant les JSP : Lieutenant Trommenschlager, c.trom56@gmail.com
Commandant Ley, bertrand.ley@sdis68.fr

Sabine Drexler, conseillère départementale du canton d’Altkirch, déléguée à la promotion de la citoyenneté

sabine-drexler-conseillere-departementale-du-canton-daltkirch

Alors que l’on pensait notre jeunesse désespérément vouée aux réseaux sociaux et au désœuvrement, des centaines de jeunes filles et garçons s’approprient samedi après samedi, d’année en année, dans le cadre d’une formation exigeante et librement consentie, les expertises et les valeurs qui sont celles de nos sapeurs-pompiers. Qu’ils poursuivent ou non leur engagement dans leurs corps locaux, la rigueur à laquelle ces jeunes se seront volontairement astreints, la volonté dont ils auront fait preuve pour aller bien au-delà de ce qu’ils se pensaient capables, les aura préparés à donner chaque jour du reste de leur vie, le meilleur d’eux-mêmes.
Leurs parents savent bien qu’à l’issue d’une formation qui les engage eux aussi, leurs enfants iront jusqu’à mettre leur vie en péril pour sauver celle des autres. Ils le savent et ils l’acceptent car ces valeurs d’engagement, de courage et de solidarité seront les leurs, celles qu’ils auront su leur transmettre.