Back to top

Dominicains de Haute-Alsace - LA CULTURE POUR TOUS


Les Dominicains de Haute-Alsace, une fréquentation de plus de 40 000 personnes à l’année un label «Centre Culturel de Rencontre» un centre AudioVisuel, plateforme numérique

 

Philippe Dolfusdirecteur des Dominicains de Haute-Alsace à Guebwiller

L’ancien couvent de Guebwiller, propriété dépar - tementale classé monument historique, est habité par un projet culturel innovant alliant patrimoine, musique et arts numériques. Le lieu expérimente de nouvelles formes de concerts, exporte son savoir-faire hors les murs en mapping vidéo, et accueil des artistes en résidence d’horizons divers. Ainsi Emma La Clown présentera le prochain concert de l’Orchestre 24 Philharmonique de Freiburg.

Quel sens donneriez-vous au mot «culture»?

Si vous me permettez, j’inverse - rais plutôt la question : quel sens la culture peut-elle apporter dans ma vie ? La transmission, l’épanouissement personnel, l’émerveillement, l’accès à la connaissance, le développement de sa sensibilité, tout cela n’est-il pas une nécessité dans notre société d’aujourd’hui ? L’artiste, avec son talent, sa créativité, son imaginaire, joue un rôle essentiel.

La culture est-elle accessible à tous ?

Spontanément on pense souvent que ce n’est pas pour soi : force est de constater que la musique classique gagnerait à être plus populaire. C’est pour ça que nous avons invité Emma la Clown : c’est simple, c’est drôle, c’est populaire. Et au moins avec un clown devant soi, on ne se demande plus « comment je dois m’habiller pour venir aux Dominicains » ! Il faut aussi être curieux, avoir envie de découvrir, de partager. Et chez nous, pour tous ceux qui ont des moyens financiers contraints, on peut acheter un ticket suspendu* pour quelqu’un d’autre. *En ajoutant 2 euros lors de l’achat de votre concert, vous permettez à une personne d’accéder pour 1 euro à un spectacle.

A-t-elle un rôle social ?

La question est plutôt en quoi sortir de chez moi, être en contact avec une création artistique peut changer mon quotidien, ma vision du monde? La culture a un rôle très social. Là où il y a une forte proposition culturelle partagée, il y a un bien-être qui s’en ressent. Aux Dominicains, nous mettons tous les moyens en œuvre pour que les gens puissent se rencontrer : c’est un lieu de partage, un lieu de vie.

Comment travaillez-vous avec les écoles ?

La question n’est pas de faire de l’animation socioculturelle mais de mettre l’artiste en lien avec les élèves. Le travail avec les écoles est important. On a monté un projet académique construit autour d’artistes en résidence, ce qui signifie qu’ils étaient présents tout au long de l’année. On a touché près de 5000 enfants âgés de 4 à 11 ans. Aux adolescents, on a proposé une visite du couvent par «Greta Gratos», un personnage qui se définit comme « pétasse cosmique» et nous sommes tombés en plein dans la question identitaire. C’est ça aussi la fonction de l’art, au final, on ne peut que faire avancer le débat, mais avant tout apprendre aux jeunes à accepter la différence.

La culture, un levier de développement économique ?

Le rapprochement entre le «tourisme» et la «culture» est essentiel. Aux Dominicains et plus largement la Région de Guebwiller, le lien est fait grâce à la labellisation du territoire : nous sommes sur un territoire labélisé Pays d’Art et d’Histoire, animé par une équipe très volontaire. L’Office du tourisme est sur un public très large et nous avons créé des produits famille, de consommation divertissante, avec notamment la découverte du territoire par audio-guide ou encore le café participatif. Aux Dominicains, on peut prendre un café et visiter le lieu gratuitement entre 14 et 17h.

Nous sommes sur la mise en place d’événements créatifs qui contribuent à l’image Philippe Dolfus, innovante de l’Alsace.

LA SOLIDARITÉ, UNE NÉCESSITÉ

Depuis 3 ans, les Dominicains, au-delà des réductions tarifaires (billets suspendus) organise un programme annuel de sensibilisation et de partage autour de leurs spectacles en direction des plus démunis, en lien avec le Département et l’Espace Solidarité de Guebwiller : ateliers, rencontres avec les artistes, échanges sur le concert. Des moments conviviaux et de partages qui rythment, pour certains, leur quotidien. Un véritable levier d’insertion sociale !